vendredi 28 juin 2019

Chronique sparkienne


INFOS ACHETEURS POTENTIELS

Renseignements vente: 
blejuste @bskimmobilier.com
Lézard 'Immo
 06 64 85 78 79

Nous avons fait l'acquisition du Domaine de la Minoterie de Naurouze en avril 1997 , sous liquidation judiciaire, suite à 11 années de pillage et de squatt de cet ensemble de 2 000m2.
Le précèdent propriétaire, marchand de biens, l'avait acheté aux enchères à  la cessation brutale de la production industrielle de farine développée depuis 1670 grâce à la force hydraulique de la Rigole. Il y avait imaginé un complexe para hôtelier et faute de trouver les occupants pour le mettre en œuvre, il l'a en partie démantelé et laissé aux mains des pilleurs.


Arrivés en juillet 1998 avec nos jumeaux de 3 mois, tout en restaurant la maison de maître saccagée et ses espaces verts ensauvagés, nous avons conduit un projet évolutif pour l'accueil des touristes de plus en plus nombreux à parcourir le Canal du Midi et ses hauts lieux (Rigole, Seuil de Naurouze), suite au classement au Patrimoine Mondial par l’Unesco en 1996.
 
Notre éthique a toujours été de rendre des services de proximité en valorisant produits de saison en circuits courts et histoires locales auprès de nos hôtes hébergés ou des passants.
Nous avons créé et exploité une buvette avec vente de produits de terroir et un gîte rural (1998/2002) puis un gîte d'étape et des chambres avec table d'hôtes (2002/2014) , enfin un restaurant (2015/2017).

Depuis une dizaine d'années, nous avons aussi valorisé le corps principal de la Minoterie et les points remarquables du Seuil de Naurouze (point de partage, port envasé, Obélisque, patrimoine naturel ...) auprès du public local ou de passage, de journalistes, par des animations, expositions  et soirées culturelles, fruits de nos recherches aux archives et des liens noués dans différents domaines ou l’accueil. 
Actuellement, nous hébergeons depuis plus d’un an la Compagnie Merversible avec un Projet Artistique et Culturel de Territoire, soutenu la DRAC Occitanie, qui a pour objectif la réappropriation du patrimoine par les habitants.

Après 20 ans de saisons d'accueil, de partenariats divers et de travaux continus, nous vendons un outil de travail et de valorisation bien rodé au cœur d’un environnement exceptionnel, dont nous déplorons le manque d'équipements dignes au regard du nombre de visiteurs venus du monde entier et du statut prestigieux du site.
Les bases ont été posées pour la renaissance d’un ensemble répertorié au Patrimoine Industriel de l’Aude ( Inventaire DRAC Montpellier 1998), la suite de l'histoire est à écrire. 

Nous restons disponibles pour toutes questions complémentaires (voir onglet contact).

La maison d’hôtes et le restaurant

Les activités commerciales sont établies dans la maison du contremaître de la Minoterie de Naurouze datée de 1844, restaurée dans le respect du bâti local.

Les atouts sont :
# au 1er et 2nd, une grande capacité d’accueil (10 places en 3 chambres avec literie confort, 3 salles d'eau + 1 salon transformable en chambre)
# au rez-de-chaussée, 2 salles modulables et un équipement de restauration (cuisine professionnelle et mobilier) récent (normes HACCP 2015) avec licence III
# un chauffage écologique (chaudière à granulés 2015)
# une situation de charme en bord de cours d’eau avec une terrasse ombragée d’un platane bicentenaire.

La maison d’hôtes et la terrasse ombragée du restaurant. Copyright Marielle Marty
 # Le hangar attenant, la structure sur la Rigole et les anciens silos derrière la maison offrent de nombreuses possibilités de développement.
Détails et photos dans les onglets  du blog correspondants.

C’est un bien immédiatement exploitable au carrefour de voies de communication fréquentés:
  • Canal du Midi, voie verte cyclable à 400m
  • GR653 Chemin Arles/ Toulouse vers Compostelle en bord de propriété
  • A61, RN113, voie ferrée Toulouse/Narbonne dans un rayon de 12kms

# L’hébergement est bien référencé par 20 ans d’exploitation (guides papier et dématérialisés) et détenteur du Label National Accueil Vélo.

# Le restaurant plus récent a été créé après 14 ans de table d’hôtes.
Il bénéficie d’une clientèle composée des hôtes des chambres, des cyclistes, marcheurs et visiteurs de passage sur site en quête de services absents sur cette portion du Canal/ Rigole, plaisanciers, camping caristes…
 
# Le bar/salon de thé est un bon complément à la belle saison et lors des manifestations culturelles organisées dans la Minoterie.


La Minoterie de Naurouze

La Minoterie de Naurouze est un moulin à farine bâti en 1670 sur la Rigole d’alimentation du Canal du Midi, monument historique Patrimoine Mondial Unesco et ayant évolué en Minoterie entre 1844 et 1985. 
 
La Minoterie, répertoriée à l'inventaire du Patrimoine Industriel Audois ( M.Whienin - DRAC)
Il reste de cette activité :
# une belle cage d’escalier desservant 6 vastes pièces à aménager
# un gros œuvre en bon état avec une charpente et des voûtes de facture exceptionnelles
# des turbines pour une potentielle production hydroélectrique
# quelques machines, élévateurs et silos en bois

# Pendant 22 ans, les actuels propriétaires ont réparé les dommages du temps et des pilleurs, ont posé les bases de la viabilisation (création de l’assainissement, alimentation électrique, réfection des planchers, entretien des toitures…) et évaluer les potentialités par de multiples partenariats.

 Ils disposent d’un dossier de maîtrise d’œuvre avec métrés et de plans et maquettes de diplôme de fin d’études d’Architecture (École Nationale de Normandie 2019).

Maquette d'architecte du Domaine (2019). Copyright Quentin Lebourg
 
# Ils se sont aussi attachés à reconstituer l’histoire de ce bâtiment exceptionnel, présentée aux Journées des Moulins et aux Journées du Patrimoine et travaillent à la production d’un recueil de témoignages avec un duo photographe/anthropologue.

# Par ailleurs, ils ont accueillis de nombreux partenariats artistiques et patrimoniaux au fil du temps, dont l’actuel Projet Artistique et Culturel de Territoire de la Compagnie Merversible.

Détails et photos dans les onglets patrimoine et dans les articles du fil d'actualités du blog.

Dossier de presse
  • Portrait d'Annie Spark dans "Le Canal du Midi, l'eau et les siècles" vu par Gwenaelle Gervalais et Arnaud Spani
  • Merci Henri Marcellin pour ce concentré de notre expérience avec la Minoterie dans la rubrique Patrimoine de la Voix du Midi du 28/03/2019. Article en ligne

vendredi 24 mai 2019

La Saga Episode II

Le Projet Artistique et Culturel de Territoire de la Compagnie Merversible a besoin de vous !!!

Pour le 2ème épisode de sa "Saga dans la boue d'un monument historique", tout en continuant d'impliquer les établissements scolaires partenaires (voir l'article précédent), le scénario inclura des habitants du territoire venus partager LEUR Seuil de Naurouze.

Voici l'appel, qui reprend un haut fait de l'histoire du site inscrit dans la mémoire locale.
 

Les participants aux ateliers seront partie prenante du spectacle Visite nocturne d'un chantier de fouilles les 6,7 et 8 juin prochain.


Venez !! impliquer vous au niveau qu'il vous plaira !!... pour enrichir cette initiative visant à rapprocher les habitants du Lauragais de ce site emblématique du Canal du Midi et en écrire une page contemporaine dans la fantaisie et la bonne humeur !!!

Attention la jauge sera limitée !!!

Plus d'infos sur le canevas de cette histoire Merversible news letter 2
 Dossier de presse
La Dépêche du 27 mai 2019 / première séance de travail

Avec le soutien de
Mission Canal du Midi DRAC Occitanie
Pronomade(s)
CNAREP L'Usine de Tournefeuille
Voies Navigables de France Unité culturelle de Toulouse
https://www.lauragais-culture.fr/ 

jeudi 23 mai 2019

"Une saga dans la boue du Monument historique"

Du théâtre participatif hors les murs assorti d'une jolie soirée festive. 

L'Octogone de Naurouze accueille un projet étalé sur 2 ans qui fait du lien entre artistes et territoires,  Ce lieu magnifique mais endormi, abandonné à son sort, est irrigué de Vie... après quelques atermoiements administratifs.

L'histoire ...

Vendredi 15 mars 2019 a eu lieu à Naurouze le lancement officiel du Projet Artistique et Culturel de Territoire ( voir articles plus bas), façon Compagnie Merversible, hébergée à la Minoterie depuis un peu plus d'un an.
Pour rappel, en 2018, elle avait délivré une belle carte de visite avec Péniche by Night accompagné de la superbe, mise en lumières de la Compagnie Carabosse puis ravi avec les balades sonores Radio Canal
Depuis écriture, collecte de mémoires, dossiers d'autorisation, contractualisation des partenariats (des classes spécifiques de 2 lycées, d'un collège et 2 écoles primaires) puis interventions auprès des scolaires ...ont été le socle de ce qui se joue en 2019. (voir articles antécédents libellés Merversible).

Un peu avant ...
Le dimanche 10 mars, une quarantaine de personnes s'étaient rassemblées autour des "Néo Pailloux" pour l'ensemencement à la volée d'une parcelle de fleurs sauvages.

Arpenter le territoire
Prendre conseil
A cette occasion, quelques opposants à ce projet de "Remise en culture(s)" s'étaient fait entendre:
les archéologues locaux du LAAPEN (Lauragais Archéologues Autodidactes de Préservation des Entrailles de Naurouze) déterminés à marquer leur territoire en lançant un chantier de fouilles sur ce lieu emblématique et très visité, autrefois festif et vieux de 350 ans.



Christelle Marty pour La Dépêche du Midi
Après avoir ensemencé, les Néo-Pailloux se sont installés sur l'Octogone, investissant les 2 côtés de la majestueuse allée de platanes bicentenaires: débordement de la libre prairie à fleurir , culture de bonzaïs, piano des champs, boutres et semis sous serres fixe ou mobile, massothérapie de brebis "comme le bœuf est à Kobé", etc...

la classe de 1ère filière ovine du  Lycée Agricole de Castelnaudary

découvertes pour les élèves du RPI Montclar Lagarde

Ils ont aussi essaimé des octogones moussus un peu partout sur les murs des communes alentours pour inviter au chantier public suivi d'une soirée d'inauguration et ont répondu aux journalistes complices.

Maude Val directrice artistique et son équipe pour la Dépêche
Octogones éphémères
Après des rencontres préparatoires en classe et sur site tout l'hiver, la construction, l'im-plantation et l'animation du décor étaient assurés toute la semaine par les élèves des établissements partenaires  et leurs professeurs, associés aux artistes (constructeurs, scénographe, comédiens, costumière ... ).

le Roi Soleil veille sur le briefing

Fabrication du kiosque à musique par Lycée du Bois de Revel


Construite puis investir la serre
Le collège de Nailloux à l'échauffement
Le Jour J ..
Le public de voisins et les partenaires ont assisté au chantier public suivi d'une inauguration officielle quelque peu décalée.

Un petite troupe de moutons avec abri et enclos, évoquait le passé pastoral du site ainsi que la jachère fleurie menant à un piano des champs, puis à une serre roulante et à un conservatoire en matériaux recyclés. Evolution à suivre ....










L'équipe d'archéologues du LAAPEN, emmenée par François Fouilleur; avait travaillé toute la semaine, bureau installé sur site et parcelles réalistes bien délimitées de cordeaux ...

vraies fausses fouilles en visite libre




.....et a pu présenter au public ses découvertes: un rouge à lèvre de Michèle Torr a notamment été retrouvé !! Des recherches ont en effet permis de confirmer la tenue d'un concert de l'artiste sur l'Octogone en 1973 et de déterminer l'emplacement de sa loge à l'endroit exact où cette trouvaille a été faite !



Plus tard en soirée, le maître de céans invitait les partenaires institutionnels sur scène et leur posait des questions surréalistes auxquelles tous ont répondu dûment et avec humour, sans ometter de glisser leurs messages respectifs

qui rappelant au passage l'importance de faire vivre les lieux historiques avec des interventions culturelles faisant du lien (Philippe Mercier Chargé de mission Unesco Canal du Midi - Drac Occitanie, pour le Ministère de la Culture co-financeur,  Philippe Saunier-Borel pour Pronomade(s) Centre National des Arts de la Rue et de l'Espace Public, porteur du Projet de territoire et pourvoyeur de logistique accompagnant la création)

qui détaillant l'histoire du site avec la fontaine majestueuse projetée par Riquet au XVII ème siècle au coeur du Port à construire et déjà Bassin de distribution des Eaux de la Montagne Noire au point de partage, réservoir dont le creusement fut compliqué par les sources affleurantes (Lettres au Roi Soleil, Samuel Vannier, chargé des archives et des projets culturels pour le Comité de Biens Canal du Midi au sein des Voies Navigables de France  gestionnaire du Canal, Domaine de l'Etat.

qui replaçant Naurouze dans sa symbolique de partage et de la dynamique à impulser sur les territoires irrigués par le Canal du Midi et ses visiteurs (Corinne Chaumeil chargée aussi des projets culturels pour VNF,  William Dupré pour PETR Lauragais co-financeur dans le cadre du projet Itinérances, frontières et coopération).

Sur scène, crise de couple sur fonds de stress administratif
Les discours des partenaires étaient intercalés par les protestations théâtrales du trio
d'archéologistes stressés par les délais dûs aux improbables aléas administratifs pour obtenir
la précieuses autorisation de fouiller des parcelles
de ce monument historique (amputant au passage une partie du projet) puis révélant les histoires collectées ici et là ces derniers mois auprès des riverains et usagers de ce site apprécié pour pique-niquer sous ses ombrages ...

Certains se remémorant ce lieu de festivités très fréquentes avant ?... voilà l'ensemble d'évoquer les bals et autres banquets, le fameux concert et l'équipe de foot Entente Naurouze-Labastide créée par les ouvriers de la Minoterie en 1959....

le rouge a lèvres !!
Le reste de la soirée était animé sous le kiosque à musique par l'Orchestre de la Compagnie vu par David Labatut, autour du bar en matériaux recyclés, les lampadaires en bambou et la popote chinée par la dégustation d'un aligot à la tome de chèvre et betterave, dans des cassoles des Poteries de Naurouze voisines. Le style Merversible !!!

Autour d'un aligot et de bière artisanale
le kiosque des archéologues


Et l'arrivée de la nuit ne changeait rien à la beauté de l'ensemble, bien au contraire avec une jolie mise en lumières. La suite, le bal sous les étoiles et le démontage du lendemain sous grand soleil s'accompagnaient d'amis et de visiteurs impromptus comme tous les jours.

Maude Val fêtée


Maintenant ...
Invitation est lancée aux voisins, promeneurs, touriste à participer au projet .... en utilisant les structures le temps de leur implantation souhaitée pérenne, en découvrant les petites mémoires locales malicieusement misese en scène et en visitant les espaces jardinés ... en prenant soin des plantations .....manuellement ...


Invitation aux passants sur le kiosque de Francois Fouilleur
La source de Vie

La suite les 7, 8 et 9 juin. A vos agendas la jauge sera limitée !!

Une combinaison prometteuse : festif, patrimonial et gourmand avec le trio intéressant art, culture locale et terroir valorisés.
Du lien social, du petit patrimoine revitalisé et des producteurs locaux soutenus en perspective.


 Et l'aventure se poursuit jusqu'en octobre pour animer le site 
et interroger les visiteurs bien plus nombreux à la belle saison .

Crédits photos: William Dupré, Christelle Marty, Maude Val, Annie Spark

Avec le soutien de
Mission Canal du Midi DRAC Occitanie
Pronomade(s)
CNAREP L'Usine de Tournefeuille
Voies Navigables de France Unité culturelle de Toulouse
https://www.lauragais-culture.fr/